Une femme écrit dans le bras d'une autre participante lors d'une marche à Independence Park pour célébrer la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes à Saint-Domingue, le 24 novembre 2012. Selon les médias locaux, au cours de la dernière année, 170 femmes sont mortes de violences en République dominicaine. Les mots sur le dos de la femme se lit comme suit : « la violence conjugale est un féminicide collectif ». REUTERS/Ricardo Rojas (RÉPUBLIQUE DOMINICAINE - Tags: SOCIÉTÉ)

- ID de l’image: 2CN4JAC
Une femme écrit dans le bras d'une autre participante lors d'une marche à Independence Park pour célébrer la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes à Saint-Domingue, le 24 novembre 2012. Selon les médias locaux, au cours de la dernière année, 170 femmes sont mortes de violences en République dominicaine. Les mots sur le dos de la femme se lit comme suit : « la violence conjugale est un féminicide collectif ». REUTERS/Ricardo Rojas (RÉPUBLIQUE DOMINICAINE - Tags: SOCIÉTÉ) Banque D'Images
Agrandir
https://www.alamyimages.fr/licenses-and-pricing/?v=1 https://www.alamyimages.fr/une-femme-ecrit-dans-le-bras-d-une-autre-participante-lors-d-une-marche-a-independence-park-pour-celebrer-la-journee-internationale-pour-l-elimination-de-la-violence-a-l-egard-des-femmes-a-saint-domingue-le-24-novembre-2012-selon-les-medias-locaux-au-cours-de-la-derniere-annee-170-femmes-sont-mortes-de-violences-en-republique-dominicaine-les-mots-sur-le-dos-de-la-femme-se-lit-comme-suit-la-violence-conjugale-est-un-feminicide-collectif-reuters-ricardo-rojas-republique-dominicaine-tags-societe-image374427716.html
Une femme écrit dans le bras d'une autre participante lors d'une marche à Independence Park pour célébrer la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes à Saint-Domingue, le 24 novembre 2012. Selon les médias locaux, au cours de la dernière année, 170 femmes sont mortes de violences en République dominicaine. Les mots sur le dos de la femme se lit comme suit : « la violence conjugale est un féminicide collectif ». REUTERS/Ricardo Rojas (RÉPUBLIQUE DOMINICAINE - Tags: SOCIÉTÉ)
REUTERS / Alamy Banque D'Images
ID de l’image: 2CN4JAC

Recherche dans la banque de photos par tags